Tout est bon dans le cochon… Même le chocolat !

  • il était une faim - saucisson

Chef Recommended

Tout est bon dans le cochon… Même le chocolat !

il était une faim - le loup sentimental

« Mais il aperçoit bientôt trois porcelets roses, potelets et grassouillets.

« Pourvu qu’ils soient sur ma liste ! »

« Qui êtes-vous, Messieurs ? »

« Nous sommes les trois petits cochons. »

« Parfait. Vous êtes sur ma liste. Je vais donc vous manger ! »

« Permets-nous au moins de chanter une dernière fois », implorent les trois petits cochons.

Lucas acquiesce.

Au-revoir, mes frères, au-revoir !

Cachons notre désespoir !

Chantons, chantons pour oublier

Que nous allons nous quitter !

Mais en les écoutant, il ne peut s’empêcher de songer à ses frères.

« Filez avant que je ne me ravise », grogne-t-il tout bouleversé.

« Je suis beaucoup trop sentimental », ronchonne-t-il. Son ventre gargouille de plus en plus. »

Extrait du Loup Sentimental, de Geoffroy de Pennart, Ecole des Loisirs.

 

Ce loup a vraiment bon coeur… Mais en attendant, il a très faim. Alors comme il est avec les petits cochons, et si on faisait du saucisson ? Je vous rassure tout de suite ! C’est pas du vrai, mais une jolie imitation au chocolat… Comme ça le loup peut rester sentimental, mais peut également combler le creux qu’il a dans l’estomac.

Il nous faut :

– 200g de chocolat noir

– 100g de beurre 1/2sel

– 150g de Petits Beurres

– 8 chamallows

– 70g + 30g de sucre glace

– 1 oeuf

 

On fait fondre au bain-marie le chocolat et le beurre. Pendant ce temps, on émiette les biscuits, et on coupe les Chamallows en petits cubes. C’est pas facile parce que ça colle, mais ça vaudra le coup !

Quand le premier mélange a fondu, on attend qu’il refroidisse un peu et on ajoute l’oeuf. On touille. Hop  les 70g de sucre glace arrivent. On remue bien, et on verse tout ça dans le mélange biscuits/Chamallows.

On étale une feuille de papier sulfurisé. On y dépose la préparation, en tentant de lui donner une forme de saucisson. Pour que ça sert bien, on enroule tout ça dans du papier aluminium.

Il faut patienter au moins 6 heures, notre goûter sera au frigo.

Quand c’est bon, on parsème de sucre glace notre plan de travail, et on roule notre saucisson dedans. On coupe des tranches… Bluffant, non ?

Allez, les cochons, on partage, et on invite tout le monde, sauf l’Ogre, évidemment…

 il était une faim - saucisson