Des biscuits pour ne pas manger ses amis

Chef Recommended

Des biscuits pour ne pas manger ses amis

il etait une faim - festin des gloutons

« L’ours explique :

– D’abord le puceron a croqué le bouquet de fleurs, la coccinelle s’est régalée du puceron, la libellule a avalé la coccinelle, la grenouille a gobé la libellule, la cigogne a englouti la grenouille, le renard n’a fait qu’une bouchée de la cigogne, le loup a dévoré le renard, et vraiment, lui, l’ours, n’a mangé que le loup !

– Parole d’honneur !

Pardon, je ne me nourrirai que de miel pendant dix jours…

– Ce n’est pas vraiment de sa faute… C’est la nature qui est faite comme ça !

– Et toi ? Tu me mangeras quand tu auras un petit creux ?

– Mais nous, ce n’est pas du tout pareil, on est amis !

– Et puis nous, on adore les gâteaux ! »

Extrait du Festin des Gloutons, de Anne-Caroline Pandolfo, éditions Amaterra.

Upsilotte et Pépito avaient très envie de faire une petite fête… Malheureusement, le temps d’aller chercher le goûter, tous les invités étaient dans le ventre de l’ours ! Ça n’était pas vraiment de sa faute : lui, il n’a avalé que le loup… Peut-être que si les petits biscuits avaient été tout de suite sur la table tout le monde aurait patienter ? La prochaine fois, on les fera plus tôt… Il nous faudra :

– 1 pâte feuilletée

– Du sucre cristal

On préchauffe le four à 180°C.

Avec un rouleau à pâtisserie, on étale la pâte feuilletée. On découpe les arrondis, pour en faire un rectangle.

On replie un côté, puis un autre, et tout ça en deux.

Avec un couteau, on coupe des tranches de pâte.

Dans un bol rempli de sucre, on plonge la pâte. On met ces morceaux sur une plaque allant au four en les espaçant bien.

Hop ! 20 minutes au four !

Mmmh… Avec ces palmiers, c’est certain, on ne mangera pas nos voisins…

iletaitunefaim - palmier